Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

YAYA perd les élections et après ?

Posté par: Alassane Niang| Vendredi 02 décembre, 2016 13:12  | Consulté 1280 fois  |  0 Réactions  |   

 

Depuis 1994, yaya jammeh n’avait jamais senti que le vent pourrait tourner en sa défaveur, et maintenant, la situation a changé, les réseaux sociaux et les critiques acerbes et voilés montraient que les Gambiens en avait marre de continuer et qu’ils avaient besoin de changement et de s’ouvrir enfin au monde. 800 000 électeurs sur une population de 2 Millions, un record qui était plus ces élections communistes à 90% de victoires. Va-t-il laisser sa sucette en sachant que de nombreuses accusations de crimes qui lui sont reprochés ? Le dernier en date fut la mort en prison de l’opposant Ebrima Kurumah de UDP . Il a bien senti le coup en sortant très tôt de la CPI pour avoir après une retraite calme, en coupant tous les réseaux de télécommunications(internet, téléphonie et télévision) mais est-ce suffisant ? Surtout que ces amis militaires l’entendent de pied ferme. Yaya Jammeh est aujourd’hui dans un dilemme difficile pour un dictateur qui ne croyait plus que la fin est toujours possible, et celle –ci était moins prévisible pour nous tous car on ne le pensait pas du tout tant l’élection était restreinte avec que trois candidats. Et alors Yaya jammeh a perdu et après ?Laissera-t-il le pouvoir aux mains de Adama Barrow sous condition d’une négociation pour protéger ces arrières ? Où tentera –t-il, le tout pour le tout, en sachant à l’avance que la Gambie intéresse pas que ça la communauté internationale ? Des questions qu’il se pose lui-même en ce moment ou a-t-il déjà pris une décision et qu’il manœuvre déjà ? Les policiers qui encerclent actuellement la maison de Barrow en est un indice. Ce qui est sûr, c’est qu’il est rare de voir un militaire acquérir le pouvoir par coup d’Etat et le rendre après avoir été battu par élection (exception de ATT du Mali, même s'il a était rattrapé après par un coup d'Etat), surtout qu’il s’est transformé entre-temps en dictateur. Les bons offices en cas de crise politique seront typiquement africaines (continentale et régionale avec L’UEA et la CEDEAO) . La grande Bretagne n’a plus les coudés franches pour y jeter son nez puis que la Gambie est sortie récemment du Commonwealth une institution réservée aux anciennes colonies britannique que Jammeh a jugée impérialiste pour s’en retirer malgré les regrets de Londres. Quant à ces voisins surtout le Sénégal, la stabilité de la Casamance était constamment menacée par le double jeu de Jammeh , l’occasion est donc donnée au Sénégal de mieux avancer vers la paix dans cette zone en se débarrassant d’un obstacle de taille. À l’État du Sénégal donc de manœuvrer !

 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 178652 fois 86 Articles 2002 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
L\'avenir de l\'Algérie entre les mains d\'une bataille de succession.
La presse du peuple s\'est domestiquée au profit du pouvoir !
La presse du peuple s\'est domestiquée au profit du pouvoir !
La démocratie face à la dictature financière
Excellence, votre émergence se construit sur nos cadavres !
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !