Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Un Ndeuppeu national devient plus que nécessaire!

Posté par: Alassane Niang| Dimanche 20 novembre, 2016 01:11  | Consulté 251 fois  |  0 Réactions  |   
  Il a fallu que les gens fustigent ces nombreux crimes en proposant la peine de mort que l'on essaie maintenant de creuser sur l'origine de cette déviation, de ce tare de la société sénégalaise qui nous était étrangère, mais qui est désormais bien présent chez nous. On nous parle même que le nombre de meurtres n'est pas fameux, c'est l'effet des réseaux sociaux et des médias qui le donnent une pareille ampleur. L'inégalité sociale, oui l'inégalité, certes, est manifeste, mais bon sang l'inégalité sociale est partout dans le monde tant qu'il y aura des pauvres et des riches y aura toujours d'inégalités sociales, les pauvres tuent, les riches aussi tuent , ont-ils le même verdict ?Au-delà de l'idée même d'instaurer une peine de mort, qui à mon avis ne serait qu'une pierre jetée sur la mer et qui ne concernerait que ce domaine, il serait plus qu'urgent, je le répète encore de faire comme ce que disait ce immense sociologue dont j'ai oublié le nom un "Ndeupeu National", un Ndeupeu autour duquel on pourrait façonner le sénégalais nouveau, ouvert, décomplexé et patriotique avec nos valeurs propres pas des ordures importées et recyclées comme si nous étions un dépotoir. Remarquons une chose ; ces dernières années, la majorité de ceux qui tuent, ceux qui mettent en exergue cette face nauséabonde de notre société font partie des deux bords de catégories sociales (riches et pauvres ) et mais ils ont un point commun, ils sont souvent des jeunes, je les appelle les victimes de ce système "Soupou kandia" mis en branle par l'élite marionnette qui n'a vraiment pas l'audace de se départir d'une histoire qui tire à sa fin. Cette jeunesse est laissée à elle-même sans une véritable voie tracée en fonction de nos réalités sociales, elle est perdue, les références deviennent rares, se cachent ou sont dissimulées y a aucun projet de société profond, qui nous donne une spécificité en tant que peuple sénégalais qui nous a été proposé, et ceci ni par nos hommes politiques, ni par ce sois disant société civile, ni par nos pseudos intellectuels formatés et en déphasage avec ce que nous vivons réellement. Sommes-nous prêts à recevoir ces richesses que le bon Dieu nous a gratifiées, ces nombreux accords nébuleux qui nous attendent et surtout est-ce que nous méritons toujours cette paix louable entre communautés, classes, cette Teranga bien sénégalaise qui nous a été légué par nos illustres ancêtres ? Nous ne pourrons pas en profiter longtemps si nous ne nous approprions pas de ce que nous sommes vraiment, de notre authenticité. Qui a construit cette attente cordiale entre communautés, cette Teranga bien sénégalaise et surtout ce pacifisme qui nous a ouvert tant de portes alors que nous n'avions ni or, ni diamant, ni pétrole, ni gaz.Non , ce n'est pas nous qui l'avons construit, ce sont nos ancêtres qui l'ont construit, nous faisons que profiter de ce fruit dont l'arbre a été planté par nos pères, les vertus auxquelles, ils ont utilisé pour planter cet arbre, nous sommes entrain aujourd'hui de les délaisser au profit d'un autre arbre tout aussi desséché. La voie que nous avons choisie n 'est pas la bonne, c'est une civilisation en perte de vitesse et il est temps que nous revenions au bercail.
 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 176031 fois 85 Articles 1850 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
La presse du peuple s\'est domestiquée au profit du pouvoir !
La presse du peuple s\'est domestiquée au profit du pouvoir !
La démocratie face à la dictature financière
Excellence, votre émergence se construit sur nos cadavres !
La santé au Sénégal et ces milles maux !
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !