Projet TER : Des dizaines d'activités menacées de déguerpissement

  • Source: : Seneweb.com | Le 19 avril, 2017 à 15:04:54 | Lu 3274 fois | 12 Commentaires

Les différents corps de métiers regroupés à Colobane Wakhinane et dont les activités sont menacées par la réalisation du projet du Ter (Train express régional), sont sur le qui-vive. Inquiets quant à l'avenir de leurs activités, ces travailleurs constitués de ferrailleurs, de fondeurs, de forgerons, de tôliers, de vulcanisateurs, de brocanteurs, en somme près d'une trentaine de spécialistes en activité sur ce site ont vivement dénoncé le sort qui leur est réservé.

"De Léopold Sédar Senghor à Me Abdoulaye Wade, en passant par Abdou Diouf bien sûr, nous ne nous sommes jamais inquiétés de notre sort. Mieux, nous avons constamment participé de manière soutenue et constante à l'élan de développement de notre pays. Nous contribuons de manière soutenue à l'économie de notre cher Sénégal. Nous nous acquittons de la même manière et de façon régulière à nos impôts et taxes. De façon désintéressée, nous assurons la formation et le recyclage de bon nombre de jeunes dont certains ont subi des échecs scolaires, d'autres sont sous la menace de la pauvreté de leurs parents. Sur ce site, des milliers d'hommes et de femmes gagnent leur vie à la sueur de leur front", a rappelé le secrétaire général de l'association formée par les ouvriers.

Ils disent constater, que malgré l'insécurité qui, jadis, a toujours caractérisé ce site, aucune mesure n'a jamais été prise pour les protéger. Ils regrettent les actes posés par l'État :

"Ces mêmes autorités qui théorisent la préférence nationale, nous avaient notifié, dans un premier temps, que seulement 50 mètres de notre site allaient profiter au projet Ter". Seulement, regrettent ces ouvriers, les autorités en charge de la réalisation du projet du Ter sont revenus pour leur notifier que tout le site large de plus de 7 hectares sera pris pour servir de garage de maintenance pour ce Ter. Ce qui leur fait croire qu'il y a bel et bien anguille sous roche", suspecte-t-il.

Les ouvriers ont regretté l'absence d'un langage clair émanant de l'État. La preuve, rassurés dans un premier temps par des promesses qui leur avaient été faites, ils soutiennent que jusqu'en ce jour, "aucune alternative", ne leur a été proposée.

"On nous parle d'un site encore incertain à Diamniadio que nous avons du mal à croire", s'insurgent Cheikh Diop et ses camarades qui menacent d'user "d'autres voies et moyens pour que justice soit dite dans cette affaire". Car, promettent-ils, ils n'entendent pas se laisser faire.


Auteur: Youssoupha MINE - Seneweb.com




Commentaire (7)


Anonymenitt  En Avril, 2017 (15:14 PM) 0 FansN°: 1
au secour au secour au secour tivaoune peul les engins detruisent des maisons au secours c triste :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile: 
Reply_author En Avril, 2017 (15:36 PM) 0 FansN°: 1
c'est la faute des colons et du franc cfa
Reply_author En Avril, 2017 (16:03 PM) 0 FansN°: 2
c'est le développement il faut des casses. monsieur qu'on vous indemnise rékk...basta
Reply_author En Avril, 2017 (16:04 PM) 0 FansN°: 3
vous occupez les zones d'emprises et vous parlez de justice............thieyy.
Anonyme En Avril, 2017 (17:42 PM) 0 FansN°: 2
Vous n'avez qu'à porter plainte, si le site vous appartient, la propriété privée est garantie par la Constitution. nul ne peut être dépossédé de ses terres pour cause d'utilité publique si ce n'est après juste et préalable indemnisation.
Reply_author En Avril, 2017 (20:06 PM) 0 FansN°: 1
tu n'es vraiment pas intelligent .....
Anonyme En Avril, 2017 (19:00 PM) 0 FansN°: 3
Ils se prennent pour qui, ces zigotos?
Anonyme En Avril, 2017 (19:11 PM) 0 FansN°: 4
ils osent dire qu'ils payent des impots  :emoshoot:  :emoshoot: 
Anonyme En Avril, 2017 (19:12 PM) 0 FansN°: 5
Faites un tunnel pour le ter et laissez les travailler

En surface

Reply_author En Avril, 2017 (19:56 PM) 0 FansN°: 1
travailler ne suffit pas. il faut surtout travailler correctement, en respectant les normes de sécurité et d'hygiène! nous ne pouvons pas rester éternellement à l'écart du monde civilisé, sous prétexte qu'on est pauvre. pour sortir de la pauvreté, il est nécessaire que nous soyons mieux organisés et plus disciplinés.
Anonyme En Avril, 2017 (19:53 PM) 0 FansN°: 6
nettoyez nous tout le bordel rencontré, et y en aura
Anonyme En Avril, 2017 (20:26 PM) 0 FansN°: 7
Ces lieux de tous les trafics, depuis toujours, depuis ma tendre enfance à Colobane. Je comprends qu'ils ne veuillent pas quitter. L'illicite rapporte toujours beaucoup plus que le licite!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com