Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Lettre d'un administré adressée aux politiciens de sa ville.

Posté par: Alassane Niang| Lundi 19 septembre, 2016 12:09  | Consulté 3145 fois  |  2 Réactions  |   

Objet : ressaisissez-vous!

 

Mes Chers Politiciens,

 

Si j'ai décidé aujourd'hui de porter ma plume à votre encontre, c'est par ce que votre silence est complice, oui, vous êtes complice face à la décrépitude de notre chère ville. je suis peiné de vous voir perdu. Vous qui êtes habilité à conduire ce navire dans lequel nous sommes.vous avez cassé le gouvernail, perdu la boussole, et vous nous embarquez dans le pacifique avec une orage qui pointe à l'horizon nul doute que le naufrage nous guette!

 

Mes Chers Amis,

 

Depuis des décennies, ma ville compte sur vous, elle a attendu d'hypothétiques promesses qui tardent à se réaliser alors qu'elle suffoque face aux défis sociaux économiques et environnementaux. Aujourd'hui, nous vous attendons ailleurs mes chers ,pas dans des folklores de politiques westerns, pas dans ces querelles de basses fontaines, de consultations post locales et de luttes fratricides. Nous attendons pour une fois que vous vous constituiez en leadership fort, oui, en leadership fort !
Je parle de vous, mes amis du pouvoir, vous n'avez jamais pris le leadership dans le département de Rufisque , ce leadership, vous l'avez vendu à vils prix.A présent, ce sont des anciens villages et des communautés rurales qui détiennent aujourd'hui notre destin. Nous,cette ville historique, une des grandes capitales de l'AOF, nous sommes tombés dans l'anonymat.
Le président de la République, nous a fait l'honneur de passer la nuit dans notre triste ville, laissant des promesses et profitant des bains de foules accueillis par des militants occasionnels, casqués à coups de billets et de pagnes. Il est reparti en nous laissant dans la "merde" et des querelles de courtisaneries. La ville malgré quelques pertinentes plaidoiries est resté le parent pauvre du département avec une promesse d'investissement modeste. Votre logique n'est que "si je ne dirige pas, ce n'est pas mon problème, qu'ils se débrouillent eux-mêmes).

Quant à vous qui tenez les rênes de nos communes, quel est votre rôle ? À préparer les élections ou à régler les problèmes des populations ? Votre administration n'est plus de proximité, elle n'est plus proche des populations, perchée d'en haut, elle est allergique à toutes critiques sévères, mais constructives. Croyant au début, une rupture dans vos manières de faire, vous vous êtes toujours recroquevillés dans vos coquilles, vous dormez et en profonde rupture avec les réalités locales alors qu'une administration locale se veut d'être participative et inclusive. Le formidable élan des populations à prendre en charge leurs propres préoccupations par des opérations de nettoyages, de pré hivernages et d'électrifications de leurs ruelles prouve encore une fois de plus ,votre échec.

Une ville qui tente tant bien que mal à vivre et c'est cette ville que vous vous voulez noyer ?

Rufisque à de nombreux atouts que les autres villes n'ont pas, une ville industrielle avec un budget conséquent, un capital humain de qualité et surtout un passé historique qui fait son identité. Ils ne manquent que d'exploiter ces atouts et d'éviter de trop dépendre de l'État central, faites preuve de maturité et d'audace, seule le courage et l'imagination pourront vous sortir de ce profond sommeil dans lequel vous êtes plongés. C'est un devoir, une dette que vous devez à notre chère ville, celle de vous réveiller ou de disparaître. Quant à être un acteur de l'histoire, vous l'êtes déjà, à vous donc de choisir votre rôle, d’être des traîtres ou des sauveurs.

 

Je ne vous remercierai pas de votre attention, c'est de votre rôle de prêter attention à vos administrés, certes, je ne représente pas les administrés, mais je suis un administré parmi vos administrés. Par contre, je, vous traduirez toujours Messieurs et Madames, en tant que des Rufisquois mes respectueuses considérations, que je vous prie de bien agréer.


Rufisquois indigné

 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Malyk2016 En Septembre, 2016 (20:25 PM) 0 FansN°:1
Exploitation des carrières latérites de Pout Diack par les Chinois pour l'autoroute "ILLA TOUBA"

C’est un devoir pour nous citoyens du village de Pout Diack et de la Commune de Notto Diobasse voir même du pays de porter ce combat au plus possible. Dans un seul but, défendre les intérêts de notre population afin de mettre fin à l’injustice sociale ascendante au sein de la commune que dirige Monsieur Alioune SARR Ministre, Maire de Commune Rurale de Notto Diobasse "Ministre du Commerce, Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits locaux et des PME".
En dehors de ce manque d’information, dans l’exploitation et la gestion calamiteuse des carrières de Pout Diobasse, il s’y ajoute l’absence totale d’électrification rurale et pourtant les files électriques reliant Notto - Tassette passent au dessus de nos bâtiments.
En un mot, c’est un manque de respect et considération à l’endroit de la population Poutoise. Alors, il est temps de dire non, non et non. Car nos élus locaux ont dépassé les bornes.
Mes chers parents, frères, sœurs et membres du comité,
Je suis de tout cœur avec vous de prêt ou de loin.
Et que nous vous recommandons d’utiliser tous les moyens légaux pour mener ce combat.
Face à cette situation alarmante, nous interpellons directement M. Ministres Maire Alioune SARR de la commune de Notto Diobasse.
De nous apporter des réponses claires par rapport à la présente situation: (exploitation injuste,...
Malyk2016 En Septembre, 2016 (20:26 PM) 0 FansN°:2
Réaction : A0.20092016

C’est un devoir pour nous citoyens du village de Pout Diack et de la Commune de Notto Diobasse voir même du pays de porter ce combat au plus possible. Dans un seul but, défendre les intérêts de notre population afin de mettre fin à l’injustice sociale ascendante au sein de la commune que dirige Monsieur Alioune SARR Ministre, Maire de Commune Rurale de Notto Diobasse "Ministre du Commerce, Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits locaux et des PME".
En dehors de ce manque d’information, dans l’exploitation et la gestion calamiteuse des carrières de Pout Diobasse, il s’y ajoute l’absence totale d’électrification rurale et pourtant les files électriques reliant Notto - Tassette passent au dessus de nos bâtiments.
En un mot, c’est un manque de respect et considération à l’endroit de la population Poutoise. Alors, il est temps de dire non, non et non. Car nos élus locaux ont dépassé les bornes.
Mes chers parents, frères, sœurs et membres du comité,
Je suis de tout cœur avec vous de prêt ou de loin.
Et que nous vous recommandons d’utiliser tous les moyens légaux pour mener ce combat.
Face à cette situation alarmante, nous interpellons directement M. Ministres Maire Alioune SARR de la commune de Notto Diobasse.
De nous apporter des réponses claires par rapport à la présente situation: (exploitation injuste, destination de la contre partie relative l'exploitation des carrières et...

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 172412 fois 83 Articles 1710 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
La démocratie face à la dictature financière
Excellence, votre émergence se construit sur nos cadavres !
La santé au Sénégal et ces milles maux !
La santé au Sénégal et ces milles maux !
TOP 10 des bouffons de la République
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !