Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Les enseignements à tirer de cette élection législative .

Posté par: Alassane Niang| Mardi 01 août, 2017 17:08  | Consulté 150 fois  |  0 Réactions  |   

Le Raaw Gaddu, dispersion de l’opposition au profit du pouvoir.

c'était prévisible ,avec la dispersion des voix de l’opposition, le raaw gaddu ne sera bénéfique que pour le pouvoir et les tendances confirment ces dires d'autant plus que ce système majoritaire récolte 90 député des 165 députés totaux, une bonne moisson pour le pouvoir . Il y a eu un confinement des leaders de l’opposition dans leurs villes, leurs fiefs, mais la coalition présidentielle les a encerclé dans les départements et a accentue sa domination dans ces zones dites rurales devenus des communes depuis l’acte 3(ex à Thies ou Idy a certes gagné la ville, mais battu largement à fandene,Ngoudiane et les autres villages et communes environnants du departement, il en est ainsi à Ziguinchor ou Baldé gagne la ville, mais perd le département, ainsi de suite à Podor avec Aissata Tall Sall même si une bonne coalition entre kane diallo, Nguette , Gadio et Aissata pourrait faire perdre et menacerait sérieusement Macky dans le département de Podor et Matam) . En effet, les scores dans les fiefs respectifs des leaders de l'opposition n’étaient pas si larges et pouvaient être comblés dans les communes environnantes. Dans toutes les départements du Sénégal le cumul des voix de l’opposition est supérieur aux voix du camp de la majorité ce qui est pour l’opposition une bonne perspective en direction des élections présidentielles si seulement ils consolident leur union autour d’une nouvelle coalition réunissant toutes les sensibilités (Manko takhawou, Manko waatou et Pur plus Baldé et Aissata) et qu'ils mettent en selles pour les présidentielles prochaines l'un des leurs !

Des résultats alarmistes pour le pouvoir ?

En un mandat , un résultat aussi serré devrait alarmer la mouvance présidentielle de ne pas crier vite victoire certes ,les nombreux efforts réalisés dans les zones rurales ont porté leur fruits (Prodac, Pudc , ofor) mais la perte des grandes villes avec un électorat important devrait les permettre de rectifier le tir avant 2019 , l’électorat des villes est plus soucieux des questions de la bonne gouvernance ou le régime peine avec de nombreux scandales(Pétrole, Gaz, Zircon , Coud, Postes et transhumance, arrogance etc.) tout le contraire des zones rurales ou les besoins concernent plus l’accès au service ainsi que les infrastructures . Avec 45% , il est que sûr que la coalition présidentielle serait aux deuxièmes tours s'il s'agissait d'une élection présidentielle, même si le choix des hommes et le type d’élection relativise ce fait. Il faut aussi reconnaître que la coalition Benno progresse dans certaines zones ou l’électorat est assez important, il s’agit de Guédiawaye ,Thiès , Pikine et Dakar, il y talonne l’opposition et parfois renverse la tendance d’où donc la nécessité pour l’opposition de ne pas perdre des voix et s’unir pour mettre en place un agenda et une plateforme en direction des prochaines élections présidentielles, car ils ont aujourd’hui une chance à condition qu’ elles ne se laissent plus guidées par leurs intérêts et leurs positions jusqu’à là, égoïstes.

un processus électoral contesté

L’organisation de cette élection est jugée chaotique avec énormément de manquement même si la moyenne de participation est acceptable, par contre le choix de la date de l’élection, les problèmes liés à la distribution des cartes et surtout le manque d’organisation dans les centres de votes ou beaucoup de citoyens désinformés n’ont pu voter ont un peu faussé le jeu démocratique, pour un budget de 50 milliards pour la confection des cartes biométrique, il urge de situer les responsabilités et en tirer les conséquences.
L’élection législative a aussi montré que les partis politiques classiques seront mis au défi dans le futur par une nouvelle approche politique axée sur la morale et la religion 
Les scores du PUR et du PVD devraient faire méditer les partis politiques classiques quant aux besoins de valeurs morales dans leurs approches politiques, il a fallu que les partis dites classiques se regroupent pour avoir ces résultats honorables, tout le contraire de ces partis qui sont allés seules et ont réussi à tirer leur épingle du jeu avec un champ politique sénégalais qui favorise les coalitions et la politique financière au détriment de l’offre politique et les idéologies propres, on pourrait dire qu’ils sont les bienvenus mais attention au risque aussi d'ingérence de la politique dans le cœur des confréries qui les portent ce qui pourrait plus diviser à l’interne et fragiliser leur rôle de régulateur social .

 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 185699 fois 92 Articles 2315 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Que nous sommes injustes!
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les tops et les flops de la campagne des différentes coalitions
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !