Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Le problème c’est le régime présidentiel sénégalais

Posté par: Alassane Niang| Lundi 01 août, 2016 21:08  | Consulté 4305 fois  |  2 Réactions  |   

Selon Georges Burdeau, « le régime présidentiel est celui qui, en assurant au maximum l'indépendance des pouvoirs, réalise leur séparation la plus complète» ,ce qui est loin d’être le cas au Sénégal,ce pays a une conception différente du régime présidentiel,il voit ce système politique comme un renforcement excessif des pouvoirs du président,chef de l’exécutif. Le pouvoir omnipotent du président de la République commence à poser un sérieux problème dans la gestion de l’état le Premier ministre n’est qu’une marionnette entre ces mains. En étant la clé de voûte de l’institution étatique(pouvoir exécutif), le président de la République n’a pas de limite réelle quant à l’application de ses politiques, il est à la fois le chauffeur et l’apprenti de la voiture qui nous mène tout droit à la catastrophe.le président nomme aux emplois civils et militaires(ses nominations sont maintenant plus motivés par la politique que par la compétence, il dispose d’une caisse noire colossale environ 8,1 Milliards de Francs cfa, il oriente à sa guise la politique nationale et internationale sans pour autant prendre avis auprès du pouvoir législatif (l’envoi des jambaar au Yémen), dans les faits, il couvre les autres pouvoirs sensés être indépendant en vertu du principe de la séparation des pouvoirs. Les nombreuses tares résultantes de ces dérives et tentatives d’accaparement du pouvoir, les cacophonies liées entre les affaires de l’état et celles du parti montrent que le régime présidentiel depuis l’indépendance jusqu’à nos jours ne cessent de décevoir et ne constitue nullement le type de régime adéquat. N’est-il pas donc temps de changer de système politique en pariant sur le système parlementaire, vu la prolifération des partis politiques, le souci d’avoir un champ politique assainis, légitime et de qualité. Le régime parlementaire à l’avantage de cantonner le présidant de la République à un statut beaucoup plus honoraire, en tant que père de la nation, le reflet de l’unité nationale déléguant au passage les affaires économiques, sociales et politiques, le Parlement dans lequel sera issu le Premier ministre, l’exécuteur de la vision parlementaire. Ce régime permet aux citoyens d’êtres plus exigeants envers les affaires publiques et de participer de manière active à la consolidation de la démocratie.

 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
M.M.ND En Août, 2016 (14:18 PM) 0 FansN°:1
A defaut d'avoir lu les articles critiques de M. M. ND,
les constitutionnels sénégalais, toutes colorations politiques confondues se voient dans l'impératif de mediter Monsieur Georges BURDEAU....
Anonyme En Août, 2016 (18:12 PM) 0 FansN°:2
En soit ce n'est pas le régime présidentiel qui est mauvais,ce sont les pouvoirs de notre président qui posent problème.
Un régime parlementaire chez nous,ferait qu'au lieu d'avoir un voleur,il y'en aura 150.Nous somment des féodaux qui s'imaginent que gouverner c'est commander et abuser les populations.
Ce qu'il nous faut c'est un président qui n'as pas tous les pouvoirs sur le Budget et le législatifs,mais qui a un pouvoir de Veto et de sanction.
Dans le cas de figure actuel c'est le conseil des ministres qui conçoit toutes les lois,alors que les ministres sont nommes,pas élu.
Notre structure étatique est de de type Napoléonienne,dépassant même la Veme république de de Gaulle dans ses derives dictatoriales.

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 177774 fois 86 Articles 1978 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
L\'avenir de l\'Algérie entre les mains d\'une bataille de succession.
La presse du peuple s\'est domestiquée au profit du pouvoir !
La presse du peuple s\'est domestiquée au profit du pouvoir !
La démocratie face à la dictature financière
Excellence, votre émergence se construit sur nos cadavres !
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !