Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Le Gabon entre le marteau et l'enclume

Posté par: Alassane Niang| Mardi 30 août, 2016 18:08  | Consulté 1780 fois  |  1 Réactions  |   

Chacun des deux camps réclame de son côté la victoire, à ce rythme, on ne se fait plus de cadeaux, chacun veut devenir président. Jean ping qui a accompagné feu Oumar bongo sans jamais contester ses excès et ces dérives et Ali bongo à qui on accuse de ne pas être un Gabonais et d'être président que par la volonté d'un pére soi disant "adoptif" comme il se dit dans les couloirs de la france -Afrique . Le Gabon devrait cependant connaitre l'une des élections présidentielles les plus disputées de son histoire. Un pays qui compte 1,7 million d'habitants, un poids plume démographiques certes, mais un poids lourd économique, surtout des matières premières, ce qui donne plus de saveurs à cette élection présidentielle.
Marqué par le règne sans partage d'Oumar Bongo qui avait accédé au pouvoir sans élection en 1967 avec la mort de Leon Mba . Le gabon se confronte à un dylemme qui se résume à plusieurs facteurs .

-Un débat d'origine et de nationalité sous haute tension.

Le premier facteur implique le sentiment de xénophobie qui prévaut dans les thèmes de campagnes marqués par une frustration à l'égard des étrangers qui contrôle l'économie locale surtout le commerce. Un nom cristallise cette frustration : Seydou Kane, proche du pouvoir actuel et grand ami de Maixent Accrombessi (qui est lui aussi d'origine béninois)directeur du cabinet du président de la République.Seydou Kane a réussi à fructifier ces affaires en se servant de sa proximité avec le pouvoir actuel, ce qui n'a pas plu à tout le monde notamment à Jean ping qui lors d'une allocution maladroite à traiter les étrangers de "cafards " qu'il faudrait "exterminer" . Cette déclaration risque de se répercuter auprès des émigrés venant chercher fortune surtout de la frange Peulh. 

-La France qui n'est pas loin.

L'autre facteur, ce sont les liens étroits qu'entretiennent les dirigeants actuels avec l'ancien colon en effet nul n'ignorait l'importance du feu Oumar Bongo dans la survie de la France-Afrique . Le soutien de la France est une garantie d'accessibilité au pouvoir et de confiscation du pouvoir. Plusieurs dirigeants africains francophones en ont fait les frais (Gbagbo, Blaise Compaoré).Même si cette influence de la France s'amenuise au fil du temps ,le Gabon serait un cas à part ce qui s'explique par l'importance de ces richesses : pétrole, manganèse, bois : de Total à Eramet, en passant par Olam, de grandes compagnies (notamment françaises) exploitent ses immenses richesses. Ce qui permet à la France de s'imprégner à un certain niveau sur la gestion de l'Etat.

-Le troisième facteur implique l'utilisation par les candidats de la fibre ethnique.

Environs 30 ethnies se partagent le territoire dont 60 % de Fang puis les Myénés, les Eshiras, etc. et les Tékés (ethnie de la famille Bongo), faiblement présents et surtout dans l'Est. L'aspect ethnique a été mis en exergue par le maire d’Oyem, Vincent Essone Mengue [pour justifier son soutien à Jean Ping], menait campagne pour empêcher la candidature de tout Gabonais issu de l’ethnie fang à la présidentielle au motif que les Fangs ne seraient pas aimés dans ce pays, d'autres voix plus ou moins importants rament dans ce sens. Cette élection est la plus ethnique que le Gabon n'ait jamais connue.
À ce rythme, s'ils continuent de camper dans leur position radicale, une crise sans précédent risquerait de se déclencher d'un moment à l'autre et seul le bas peuple gabonais en pâtirait.

 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Alou niang En Août, 2016 (09:07 AM) 0 FansN°:1
vraiment rien à dire,excellente analyse!

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 181257 fois 86 Articles 2155 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
L\'avenir de l\'Algérie entre les mains d\'une bataille de succession.
La presse du peuple s\'est domestiquée au profit du pouvoir !
La presse du peuple s\'est domestiquée au profit du pouvoir !
La démocratie face à la dictature financière
Excellence, votre émergence se construit sur nos cadavres !
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !