Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La presse du peuple s'est domestiquée au profit du pouvoir !

Posté par: Alassane Niang| Mardi 02 mai, 2017 03:05  | Consulté 1848 fois  |  3 Réactions  |   

Comme dans l'épisode précédent de la série idole ou grand Laye journaliste émérite, libre, respecté par son professionnalisme. Comme dans l'épisode d'aujourd'hui de la série Idole Grand laye, un journaliste devenu l'arme de propagande d'un ministre corrompu qui le gave de billet de banque pour effacer sa plume.

Le lien est frappant entre la série Idole et l'évolution de la presse, de la gouvernance de Wade à l'ère de Macky, de l'âge d'or d'un empire ,au déclin d'un empire devenu entre temps une seigneurie. La presse a toujours joué un rôle de contre-pouvoir, mais ça,c'était avant. La presse a participé aux alternances politiques de 2000 et de 2012 dans sa capacité à informer, mais surtout à éveiller, ça aussi, c'était avant. Une presse qui était incontrôlable et qui échappait au pouvoir tentateur de Diouf et de Gorgui encore ça aussi, c'était avant,avant que Macky Sall n'accède au pouvoir.
Macky a réussi là ou ces prédécesseurs ont échoué. Son premier acte a été de déceler les grands Laye qui se trouvaient dans la presse pour en faire des boucliers de son propre pouvoir, il a trouvé en Yakham ,Latif Coulibaly , Jule diop, Yerime Seck et Kassé des journalistes qui pouvaient lui permettre de rentrer ,déguisé, comme un loup affamé dans la bergerie et de dévorer toutes les bêtes qui y trouvaient.
Il ne tarda pas à s'attaquer aux organes de presse, au-delà du rôle classique pro-pouvoir que joue la Rts , il a mis sous son besace Gfm en invitant son propriétaire à la table du roi pour un souper et l'a gratifié d'une exonération fiscale et d'un poste de conseiller à ces côtés.
Ce que n'aura pas Sidy lamine Niasse, pire, c'est d'un couteau , placé sur sa gorge, fatigué de ces va et viens entre le Dinée et le Diamono, lassé entre la survie et la faillite. Il s'est agrippé alors sur une négociation nébuleuse entre lui et Yakham , il s'en est sorti sauf et indemne, depuis lors, il a mis de l'eau sur son bissap.
Ajouté aux nombreux temps d'antennes donnés dans les autres boites comme la 2stv et la Sentv sous le prétexte d'achat de temps d'antenne. Les organes de presses privés qui étaient chargés de maintenir l'équilibre du jeu politique et surtout d'une information fiable sont tous mis aux ralentis par une gourmandise financière. La presse en ligne n'a pas réussi à sortie de cette tendance même s'il est partagé entre le pouvoir et l'opposition perdant toute sa liberté d'analyse, elle surfe plus dans le people et l'intox pour divertir les citoyens. La presse sénégalaise n'a plus de liberté, elle ne s'offre qu'aux plus offrants, le seul lueur d'espoir est aujourd'hui les réseaux sociaux ou l'information n'est pas traitée et ne tombe pas entre des mains qui risqueront de la modifier tout le temps à des fins de manipulations de l'opinion, l'information est crue et ne s'attarde pas trop sur le profil de celui qui la donne. Il n'y a aucun doute que les réseaux seront demains les leviers qui favoriseront les alternances politiques.

 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (3)

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 193596 fois 94 Articles 3077 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Le début d\'une balkanisation de l\'Europe?
khalifa sall a le droit d\'être jugé dans un délai raisonnable.
Que nous sommes injustes!
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !