Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Wade et la marche, toute une leçon !

Posté par: Alassane Niang| Mercredi 26 juillet, 2017 01:07  | Consulté 1044 fois  |  0 Réactions  |   
Eh bien, comme il le disait, hé bien Wade retrouva ces 20 ans, il commença à articuler les mots tout d'un coup grâce aux lacrymogènes, il trônait sur son cheval parcourant fièrement les rues de Dakar , il criait partout nos cartes, nos cartes donnes - nous nos cartes, dictateur !
Et les portes lui sont fermées, celles qu’il avait refusé à ces adversaires en 2012 grâce à un arrêté de l’ancien ministre de l'Intérieur Ousmane Ngom devenu entre-temps un allié du pouvoir actuel, aujourd’hui, c'est cet arrêté qui l’empêche d’exécuter son droit de marche et réclamer son dû comme tout citoyen !

Et les Sénégalais se penchent alors sur les événements douloureux de 2012 pour lui dire : - va -t-en ! Ne nous embarque pas dans un combat qui n’est pas la nôtre, satan, on ne marchera pas avec notre ancien bourreau, va-t-en !
Malgré ces raz-de-marée humains, les souvenirs restent vivaces, souvenirs douloureux ou le peuple décidé, voulait que sa liberté ne soit plus bafouée.
La marche d’aujourd’hui aussi paradoxale qu’elle soit, était une marche pour réclamer un droit, le droit de voter, un droit constitutionnel, le droit de ne plus jeter de l’argent par la fenêtre pour revenir après nous dire que des permis de conduire peuvent voter, une violation de la profession de foi de la vertu qui l'aurait cru ?
Wade est certes tombé dans son piège qui est une leçon pour les dirigeants actuels et futurs, mais Wade aussi nous a donné une leçon, une leçon de combat, celle de mener le combat et de ne pas baisser les bras !
Il est en train de hausser le niveau de la démocratie sénégalaise en redescendant sur le terrain politique, inédit pour son âge et son statut d’ancien président, mais quand même, c'est légale, pourquoi diable devrait-il donc baisser les bras alors que ces camarades vieillards politiciens refusent aussi de se reposer et laisser la jeunesse parachever leur mission ? Ceux qui le disent de se reposer, c’est eux aussi qui ne laissent pas reposer ces compères Niasse , Dansokho et Tanor qui sont servis sur la table de la gouvernance sombre et vertueuse.
La venue de Wade montre la pauvreté de l'opposition actuelle et leur manque de réactivité pour contrer un pouvoir qui déroule seul, à part Wade, un boulevard se fraye pour le président Macky Sall et si ce n'était pas sa déclaration, la machine de distribution des cartes n'allait pas accélérer ni cette alternative de voter avec des pièces d'immatriculations autres que les cartes d'identité biométriques.
La politique sénégalaise n’a rien n’à voir avec celle des pays occidentaux ou tout est mimi ! 
À Galsen, ce sont les rapports de force qui déterminent le jeu ainsi que les circonstances, c'est cynique, opportuniste et sadique certes loin de moi de faire une quelconque apologie de la violence ou aux anti valeurs, mais faudra que les politiciens de salon regardent l’évidence au lieu de hurler Macky dictateur dans leur salon climatisé de thiourayy, on ne gagne jamais dans les salons, mais dans la lutte d'où l’intérêt même de l'engagement de Gorgui Wade!  
 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 187594 fois 92 Articles 2611 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Que nous sommes injustes!
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les tops et les flops de la campagne des différentes coalitions
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !