Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Ce n’est pas la laïcité que vous prônez qui pose problème mais celle que vous appliquez!

Posté par: Alassane Niang| Lundi 11 juillet, 2016 05:07  | Consulté 3607 fois  |  1 Réactions  |   

Un débat  soulevé ces temps si est la  laïcité, devrons nous être là à parler de cela ? Oui dans un environnement d’amalgame, d’incertitude vaudrait mieux battre le fer quand il est chaud .Notre vision de la laïcité même si au début a  été calqué à la France est différente de celle prônée par cette dernière, dans les faits.

En effet la laïcité selon Marianne repose sur trois fondements « la liberté de conscience et la liberté de culte, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions »,belle pensée  loin de la réalité ,dans une France diversifiée  ou tous sont forcés de se sentir gaulois pour être français alors que la France aujourd’hui  représente dans les faits plus  la diversité, qu’une nation , ne pas prendre en compte dans la construction républicaine les croyances et aspirations des minorités seraient une violation des principes laïques .

On peut dire que l’on a en face  de nous, une laïcité   dictatoriale  qui est dans les faits  une croyance qui prône la non croyance religieuse dans la gestion publique par l’état.

 Paradoxale quand l’on sait que ne pas croire est une croyance aussi, qu’elle soit  de  l’inexistence  ou d’autres choses .cette laïcité ne donne pas à la croyance de s’afficher auprès des fondements de la république, pour elle, la république est une et indivisible. cette dictature de la laïcité à la française montre aujourd’hui ces limites dans la difficulté  de  l’émancipation des minorités  qui refusent de s’oublier et de faire un trait à leurs origines ,une incompréhensions  de l’autrui et une limite à la démocratie  ce qui n’est  pas le cas du Sénégal .

Sauvé  grâces à ces réalités sociales ,du soufisme des confréries, du cousinage entre ethniques et de l’acceptation de l’autrui ,de l’acceptation de la diversité qui va au-delà des races ,ethniques et des croyances   , c’est cette  liberté de choix entre la croyance et l’incroyance que le Sénégal s’est inspiré en promouvant la tolérance entre croyance ce qui  lui a valu cette longue et merveilleuse communion que vécus aujourd’hui  entre communauté .Une laïcité  de tous qui n’est pas l’apanage exclusive de l’état  .

 Mais  ce long acquis est aujourd’hui menacé à cause du jeu de yo- yo des politiciens  et des errements  malheureux de certains portes étendards prompts à attiser le feu plus qu’à l’atteindre. Comment  peut-on  arrêter une personne  sur le simple fait d’attaquer les principes de la laïcité, de dire sa pensée telle que défendue par la laïcité alors que ces principes  laïques sont maintes fois violés par ceux qui sont censés le protéger sans que l’on puisse s’en offusquer ? Quelle laïcité on fait allusion à une croyance qui n’ose pas être remise en  cause   ou à une  pensée, un mode de vie évolutif en fonction  des  besoins de la société ?

Ce sont questions qui mériteraient d’être soulevés, pour éviter le piège caméléonien de ceux qui profitent de l’incompréhension que suscite la laïcité.

 L'auteur  Alassane Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Dr Mouhamadou Bamba NDIAYE En Juillet, 2016 (11:20 AM) 0 FansN°:1
Notre République n’est pas une véritable démocratie, puisque sa Constitution interdit la formation de partis politiques s’inspirant d’une confession (religion) , tels les partis ‘’démocrates-chrétiens’’, pourtant observés dans les ‘’grandes démocraties’’ ; et il s’agit-là, à l’évidence, d’une violation manifeste de la liberté d’opinion qui est le premier pilier des droits de l’Homme. Et c’est dire que notre pays ne sera jamais une véritable démocratie tant que les dispositions restrictives de notre Constitution imposant la laïcité ne seront pas abrogées [Article 1 et 4]. Oui, la laïcité ne se décrète pas ; c’est une question de rapports de forces - Que les démocrates le reconnaissent !!!

Ajouter un commentaire

 
 
Alassane Niang
Blog crée le 24/05/2016 Visité 185833 fois 92 Articles 2335 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Que nous sommes injustes!
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les enseignements à tirer de cette élection législative .
Les tops et les flops de la campagne des différentes coalitions
Commentaires recents
Les plus populaires
La mort programmée du Thiebou Dieune
Moi aussi Karim m’a appelé
Karim Wade va –t-il accepté d’être gracié par Macky pour être son futur vizir ou refuser pour être son futur challenger ?
Et pendant ce temps les jeunes de Colobane croupissent en prisons par ce qu’ils sont des Badolos
L'hôpital sénégalais est un mouroir !